Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille

Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille Burkina Faos

Ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la Famille 

Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshal aux commandes

Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshal a été officiellement installée le lundi 05 février 2018 par monsieur Stéphane SANOU, Secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des ministres. Elle sera épaulée dans la gestion de ce département par la secrétaire d’Etat chargée des affaires sociales, des personnes vivants avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion, madame Yvette Dembélé.
C’est en présence des collaborateurs, personnel, directeurs et chefs de services dudit ministère, de proches et amis que la cérémonie de passation de charges s’est déroulée. L’ouverture de la cérémonie a été marquée par le message du Secrétaire général du Gouvernement et du conseil des Ministres, Stéphane Sanou. Pour lui, cette nomination de madame Ilboudo, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille marque une très grande confiance » placée en elle par SEM le Président du Faso. Pour ce faire, il lui a souhaité une bonne suite dans cette nouvelle fonction et réussite dans ses missions. 
Ayant présidé aux destinées du ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille pendant deux ans, Laure Zongo/Hien a remercié les plus hautes autorités du Burkina Faso pour la confiance placée en elle. Pour elle, en dépit des difficultés, des acquis ont été engrangés pendant ces deux ans qui ont permis l’atteinte des objectifs de la politique de son département articulé dans la lettre de misions qui lui a été assignée. Il s’agit de la protection et de la promotion de la femme, de l’autonomisation économique de la femme, de la prise en charge des orphelins et autres enfants en difficulté, de la promotion et la protection des personnes handicapées, de la promotion et la protection des personnes âgées, du soutien aux personnes en difficultés et autres actions de solidarité. Pour elle, le bilan des activités phares au cours des deux ans fait ressortir un niveau de réalisation satisfaisant en dépit des ressources limitées, soit 0,8% du budget de l’État. Toutefois, souligne-t-elle, le taux de réalisation des activités est évalué à une moyenne de 79,87%, soit 76,37% en 2016 et 82,37% en 2017. C’est donc avec joie et le sentiment du devoir accompli qu’elle passe le témoin à madame le ministre Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshal. 
« Nous sommes face à de grands défis. Nous sommes appelés à réussir la mission a nous confiée par SEM le Président du Faso. Nous n’allons pas reinventer la roue. C’est sur les fondations que nous allons travailler et consolider les acquis engrangés », a affirmé le ministre Ilboudo/Marshal qui a aussi remercié son prédécesseur. A l’endroit de ses collaborateurs, elle a annoncé l’importance de relever les nouveaux défis qu’impose le programme de société du président du Faso et les axes du Programme national de Développement économique et social (PNDES) relevant des missions de son département. Enfin, elle a invité chacun a accomplir les missions qui lui reviennent.

Renforcement de la participation politique des femmes : Les partis politiques et le Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre se concertent

Le Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre a organisé, du 25 au 26 mai 2015, à Koudougou, une rencontre d’échanges avec les partis politiques sur la participation politique des femmes au Burkina Faso.Les échanges ont porté sur la relation genre et politique, le bilan, les insuffisances et les défis de l’application de la loi portant fixation de quota de 30% au profit de l’un et de l’autre sexe aux élections législatives et municipales au Burkina Faso.