Genre et élections : la CEDEAO renforce les capacités des acteurs burkinabè

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en collaboration avec le Ministère de la promotion de la femme et du genre,a organisé, les 23, 24 et 25 juin 2015,à Ouagadougou, un séminaire de formation sur «genre et élections» au profit des femmes venues des partis politiques, des organisations de la société civile, des ministères et institutions publiques.La cérémonie d’ouverture de ce séminaire a été présidée par la Ministre de la promotion de la femme et du genre, Madame Bibiane OUEDRAOGO/BONI.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme de formation à l’endroit des cinq (05) Etats membres de la CEDEAO qui organisent des élections en 2015. Il vise à promouvoir une participation accrue des femmes aux processus électoraux au Burkina Faso. Consacré au développement des compétences et à la connaissance des systèmes électoraux d’un point de vue du genre, cette formation sur «genre et  élections» devra, à terme permettre à la CEDEAO d’assoir, dans la sous-région ouest africaine, les bases d’une participation politique équitable et d’une meilleure inclusion à tous les niveaux dans les processus démocratiques nationaux.
Pour OUEDRAOGO/BONI, Ministre de la promotion de la femme et du genre, Madame Bibiane, cette session « vient à point nommé au regard du contexte actuel marqué par l’organisation des prochaines élections législatives et présidentielles dans notre pays », le 11octobre 2015. Dans le monde, les femmes représentent 21,7 % des parlementaires. Au Burkina Faso, dira la Ministre, «de 1958 à nos jours, le nombre de femmes au sein du parlement n’a jamais atteint 25» et ce, malgré les efforts consentis et l’existence des instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux.
Pour Dr. SINTIKI Tarfa AGBE, Directrice du Genre de la Commission de la CEDEAO, représentant la Commission de la CEDEAO, ce séminaire devra permettre de booster ce faible taux de  participation des femmes dans le processus électoral.

Durant, les trois jours de formation, les participants, à travers exercices théoriques et pratiques, se sont familiarisés avec les notions et les concepts comme : le cycle électoral, les principes directeurs de l'administration électorale, rôles et responsabilité des parties prenantes dans le processus électoral, l'intégrité électorale, la sécurité électorale et le rôle des femmes dans la prévention et le règlement pacifique des conflits électoraux, la mobilisation des femmes pour le processus électoral au Burkina Faso, l'observation électorale, les stratégies pour augmenter la représentation et la participation politique des femmes au Burkina Faso.
Administrée selon la méthode BRIDGE, cette formation a été assurée par des facilitateurs accrédités BRIDGE : M. Théophilus Dowetin du Ghana et Mme Véronique KANDO du Burkina Faso.
A l'issu de ces trois de formation, Monsieur BEYI David, Secrétaire Permanent du Conseil national pour la promotion du genre (SP/CONAPGenre), représentant la Ministre à la clôture, a invité les participants à réinvestir au quotidien les connaissances acquises pour une amélioration significative de la participation des femmes aux instances décisionnelles.

SEBOGO Mahamadi