Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre : Une loi en vue contre les violences à l’égard des femmes et des filles

Le ministère de la Promotion de la Femme et du Genre a organisé un atelier d'information le vendredi 19 juin 2015 à Ziniaré. Cette rencontre avait pour objectif d'informer aux participants du contenu d'un projet de loi sur les violences à l'égard des femmes et des filles.Le Burkina Faso, à l'instar d'autres Etats s'est engagé à prendre toutes les mesures nécessaires en vue d'éliminer toutes les formes de discriminations dans notre pays en ratifiant la Convention sur l'Elimination de toutes les formes de Discrimination à l'égard des Femmes(CEDEF) le 14 Octobre 1987.


Malgré les multiples actions de sensibilisation, de plaidoyers, d'engagement, pour l'abandon des violences à l'égard des femmes et des filles, le phénomène demeure toujours récurrent dans notre pays. Quoi de plus normal de poursuivre la lutte à la recherche d'un avenir radieux pour les femmes et les filles Burkinabè?
C'est dans cette optique que le ministère de la Promotion de la Femme et du Genre a initié la rencontre d'information le vendredi 19 juin 2015 à Ziniaré. Cette rencontre a regroupé les organisations de la société civile, les acteurs étatiques, les collectivités territoriales et les leaders d'opinion. Cette initiative répond au besoin d'informer les différents acteurs sur le contenu d'un projet de loi portant prévention, répression, des violences faites aux femmes et aux filles et prise en charge des victimes, Â de requérir leur adhésion et inciter surtout les députés du Conseil National de la Transition(CNT) à l'adopter.
Après la présentation sur le contenu du projet de la loi, les participants ont posé beaucoup de questions de compréhension, d'éclaircissement .Les échanges se sont beaucoup focalisé surtout sur la prise en charge des victimes, les peines encourues, le viol conjugal et le devoir conjugal, la sensibilisation des femmes sur le contenu de la loi avant son adoption.
Le Secrétaire Général de la région du Plateau Central Monsieur Antoine Ouédraogo qui a présidé la rencontre a, au nom de Monsieur le Gouverneur empêché, salué l'initiative du Ministère de la Promotion de la Femme pour la tenue de la rencontre. Il a invité les participants à s'engager pour l'adoption de cette loi car dit t-il l'égalité homme et femme passe par l'éradication des violences envers les femmes. Il a saisit aussi l'occasion pour renouveler sa reconnaissance à l'ensemble des partenaires engagés pour la promotion de l'équité du genre. Il faut souligner que la tenue de la rencontre a été rendu possible grâce au soutien financier du fond commun genre.