Ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille "La restitution au peuple burkinabé de sa dignité sociale dans un contexte de renouveau politique", dixit Laure ZONGO

Ministre1Nommée ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille par décret N° Décret N° 2016/002/PRESS/PM du 12 janvier 2016, portant composition du Gouvernement, madame Laure ZONGO/HIEN a été officiellement installée dans ses nouvelles fonctions le mardi 19 janvier 2016 par le Secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des ministres, monsieur Alain Thierry OUATTARA. La cérémonie d'installation a été faite simultanément avec celle de madame Yvette DEMBELE, nommée Secrétaire d'Etat auprès dudit ministère, chargée des Affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lute contre l'exclusion. Appelée pour gérer avec compétence et responsabilité les questions transversales d'épanouissement de la femme et l'institution intelligente du genre, comme l'a relevé le Secrétaire général du gouvernement dans son mot introductif, la ministre et sa Secrétaire d'Etat sont conscientes des défis qui les attendent. Madame Laure ZONGO le rappellera d'ailleurs en ces termes "nous avons d'une part le défis de réussir la fusion de deux grands ministères… et d'autre part de relever le défis de travailler à consolider les acquis de ces deux ministères". Ces défis qui seront inscrits dans la feuille de route de son Excellence monsieur Rock Marc Christian KABORE, Président du Faso, vont porter inéluctablement sur l'épanouissement de la population à travers la réduction des inégalités, la promotion du genre, le bien être de la famille, les questions de solidarité nationale et la lutte contre l'exclusion. Nous avons d'une part les défis de réussir la fusion de deux grands ministères… Aux dires de madame la ministre, la mise en œuvre de la politique gouvernementale dans les domaines dévolus, passera par la création des conditions d'accès de la population à un bien être social, l'autonomisation des femmes, l'intégration des personnes vivant avec un handicap et la consolidation des familles en difficulté par l'accès au crédit. Pour la ministre, l'action de ce nouveau département participe de la vision globale gouvernementale à travers les axes de développement que sont l'éducation, l'Etat de droit, la bonne gouvernance dont la mise en œuvre contribuera grandement à apporter des réponses complètes aux nombreux attentes de la population burkinabé. … et d'autre part de relever les défis de travailler à consolider les acquis de ces deux ministères" L'administration étant une continuité dans l'innovation, madame Laure ZONGO a, tout en félicitant ses prédécesseurs pour le travail abattu, malgré le contexte de Transition marqué par de fortes demandes sociales et la rareté des ressources, invité ses collaborateurs à la solidarité, à la discipline et à faire preuve d'engagement pour qu'ensemble, ils puissent relever les défis et parvenir à des résultats significatifs pour le bien être de la population burkinabé. Les anciennes ministres, Nicole Angéline ZAN/YELEMOU, de l'Action sociale et de la Solidarité nationale et Bibiane OUEDRAOGO/BONI de la Promotion de la Femme et du Genre, ont, en retour, présenté les acquis réalisés par leur département, félicité la nouvelle équipe et marqué leur disponibilité à les accompagner. DCPM/PFG